Angélique Coussolle

Praticienne en kinésiologie à mon cabinet et à domicile.
Formée, à l'institut "Connais-Sens" (17100) par :

- Serge et Françoise KERNILIS pour la Voie de l'Intégration Essentielle (V.I.E.)

- Christine SIROT pour le Brain Gym

- Max-Albert MIO pour le Touch For Health (T.F.H)

J'ai découvert la kinésiologie à travers une connaissance qui suivait des séances chez un kinésiologue. Ils ont travaillé sur l'origine émotionnelle de son problème physique. Très vite il y a eu des changements dans son attitude , ses ressentis. Toutes ces choses en lui qu'il croyait inchangeables ont commencé à changer vers un mieux être ... et ses addictions ont disparu ! 

De mon côté, j'ai continué à faire des séances pour me sentir bien avec moi même et avec les autres, m'améliorer, gagner en confiance en moi ... trouver ma voie ! Et à chaque fois, j'ai été comblée par tous ces résultats . J'ai compris peu à peu, la multitude de domaines dans lesquels cette pratique pouvait être efficace. 

Un bilan de compétences et un travail sur l'élaboration de mon projet professionnel ont confirmé mon désir de devenir "Praticienne en kinésiologie". Et, après une dizaine d'années passées dans le paramédical, j'ai choisi de changer de voie...

 

et surtout d'accompagner  les personnes

vers LEUR chemin de vie grâce à la kinésiologie.

Ce qui m’a profondément attiré dans la kinésiologie, c’est sa dimension relationnelle. Écouter, expliquer et rassurer sont des notions qui viennent en complément à ma formation paramédicale. Ces actions sont toujours exercées dans le respect de l’éthique et du secret professionnel.

 

Ainsi, est né :  

Ce que je vous propose à travers la kinésiologie

 

" Un accompagnement bienveillant avec une démarche de mieux-être,

basé sur l’écoute et l’empathie, en respectant qui vous êtes et votre rythme "

 

La kinésiologie n’est pas une médecine. Le Kinésiologue n’établit aucun diagnostic médical, ne prescrit pas et ne traite pas. Un kinésiologue ne demande jamais de suspendre un traitement et respecte les décisions des autres professionnels de santé.

La santé y est abordée selon une approche éducative et non médicale. La kinésiologie se présente comme un complément précieux à d’autres traitements ou thérapies.

Le code éthique

 

Je suis praticienne en kinésiologie. Mon activité est déclarée : SIRET 879 598 068 00010.

J'ai aussi souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle. Je me suis engagée à respecter le code éthique. 

CODE ETHIQUE DE L'INTERVENANT EN KINÉSIOLOGIE :

1. A respecter la législation française pour tout ce qui concerne l’installation et la pratique professionnelle.

2. A informer ses clients de la durée d'une séance et du montant de ses honoraires fixés en conscience avec tact et mesure (conformément à la loi, celui-ci sera affiché dans la salle d’attente). Ces indications doivent être données aux personnes qui le demandent lors d'une prise de renseignements ou de premier rendez-vous.

3. A informer son patient lorsqu'il utilise des techniques autres que kinésiologiques.

4. A se permettre de ne pas commencer un travail ou à l'interrompre pour des raisons professionnelles ou personnelles. Il propose dans ce cas à son patient de consulter un autre professionnel.

5. A ne recevoir les mineurs qu'avec l'accord de leur représentant légal et de préférence en présence de celui-ci.

6. A respecter les droits de l'homme ainsi que les valeurs et croyances de la personne, à s’interdire tout prosélytisme religieux, politique ou autre, à n'exercer aucun pouvoir quel qu'il soit.

7. A respecter totalement le secret professionnel, notamment en ce qui concerne tout ce qui se dit en séance ainsi que l'anonymat des consultants.

8. A rappeler aux personnes souffrant de symptômes qu’il n’est ni médecin, ni thérapeute et qu’en conséquence : • il n'utilise aucune terminologie médicale, • il n'établit aucun diagnostic, ni pronostic, ni traitement, ni prescription médicale, ni de régime alimentaire ; il ne demande jamais l’interruption d'un traitement médical. Pour toutes ces raisons, l'intervenant en Kinésiologie rappellera aux consultants qu’ils doivent impérativement consulter pour tout ce qui concerne les domaines pathologiques.

9. A écouter attentivement les difficultés de son patient, à respecter ses réserves quant à sa vie privée, à ne jamais juger, culpabiliser, ni blâmer les personnes qui le consultent. Il parle de façon claire et précise afin d'assurer au client la meilleure compréhension possible.

10. A respecter et valoriser les capacités innées d'autodétermination de la personne. A travers une relation informative et éducative, il accompagne le processus décisionnel de son client sans jamais se substituer à ce dernier en matière de choix personnel.

11. A s'assurer, en fin de séance, que la personne soit dans un état émotionnel stable. Par ailleurs, l'intervenant en kinésiologie peut, si besoin est, lui indiquer des exercices simples et appropriés à faire après la séance pour continuer à avancer vers l'objectif ou le mieux-être souhaité. Il lui indiquera qu’elle peut le contacter téléphoniquement en cas de besoin après la séance. Il laisse à son client le libre choix de poursuivre le travail entrepris ou d'y mettre un terme. Il n'impose ni le nombre de séances, ni la fréquence des rendez-vous.

12. A rester lucide par rapport à ses compétences. De même, il demeure attentif quant à son obligation de formation continue en y consacrant le temps nécessaire. Il se doit d'accepter les remarques ou critiques constructives. Il s'engage à accueillir toute information de ses consultants ou de ses pairs en retour sur sa pratique professionnelle et à en faire bon usage.

13. A veiller à sa propre évolution personnelle soit en se soumettant à une supervision, soit en consultant lui-même en kinésiologie ou dans toute autre approche de son choix.

14. A utiliser le test musculaire comme indicateur d'un état de stress en lien avec le sujet abordé pendant la séance. Le test indique un ressenti qui ne correspond pas toujours à un fait réel. Il veille à ce que les réponses musculaires au test soient claires pour la personne.

15. A ne jamais utiliser le test musculaire :

• pour identifier ou confirmer des faits passés que la personne aurait pu vivre

• pour confirmer des hypothèses issues de ses souvenirs conscients ou de son imaginaire (exemple: vie antérieure, affirmation d'abus sexuels, ou autres « faux souvenirs» ...)

• pour l’aider à faire des choix ou à orienter sa vie

• pour en faire un instrument de prédiction du futur

• pour détecter ce qui pourrait être interprété par la personne comme une "vérité" au bien fondé invérifiable

16. A respecter ses confrères, s’abstenant de tout propos les discréditant ou les diffamant, à entretenir des rapports courtois et respectueux avec les membres des autres professions.

17. A mettre ses écrits publicitaires ou articles publiés en accord avec le présent Code Ethique.

18. A présenter le présent Code Ethique au patient à sa demande.

  • Che-Main de Vie kinésiologie
  • Che-Main de Vie kinésiologie
  • Che-Main de Vie Kinésiologie

©Che-Main de Vie par Angélique Coussolle. Créé avec Wix.com